RALI-OLST Weekly Talks

L'adjectif non-attribut : syntaxe et sématique des adjectifs référentiels

Sébastien Marengo (sebastien (point) marengo <at> umontreal (point) ca)

OLST, Département de linguistique et de traduction

Wednesday 19 November 2008 at 11:30 AM

Salle C-9019, Pavillon Lionel-Groulx


Les grammaires du français prévoient en général deux catégories d’adjectifs : les qualificatifs ("un gars sympathique") et les relationnels ("le discours présidentiel"). Les premiers acceptent la fonction attribut ("Ce gars est sympathique"), les seconds la refusent (*"Le discours est présidentiel"). Or, plusieurs adjectifs échappent à cette typologie binaire. Pour résoudre le problème, on peut proposer au moins trois « nouvelles » catégories : celle des adjectifs classifiants, qui créent des types ("une porte cochère") ; celle des adjectifs affectifs, qui expriment l’attitude du locuteur ("un sacré livre") ; et surtout celle des adjectifs « référentiels », qui construisent la référence du nom. Ces derniers forment une classe importante qui s’organise autour de deux axes : l’expression de la quantité ("un double scotch") et des repères ("la page suivante"). Dans l’ensemble, les adjectifs classifiants, affectifs et « référentiels » ont en commun, comme les relationnels, de refuser la fonction attribut : on dirait difficilement "La porte est cochère" ou "La page est suivante", et "Le livre est sacré" aurait un sens différent. Cette caractéristique syntaxique reçoit une explication sémantique : les adjectifs en jeu n’évoquent pas des propriétés, contrairement aux qualificatifs.


To receive weekly talk announcements, please send an e-mail to majordomo@iro.umontreal.ca. Simply write a message containing the single line 'subscribe ralli' (without the quotes, with a double 'l' in 'ralli').

See all the weekly talks for the year:

1991 1992 1993 1994 1995 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022