La traduction (automatique) des connecteurs de discours

Laurence Danlos (laurence (point) danlos <at> linguist (point) jussieu (point) fr)

ALPAGE, Université Paris 7

Le 7 janvier 2011 à 11 h 30

Salle 3195, Pavillon André-Aisenstadt


Les connecteurs de discours forment une classe semi-fermée (ou semi-ouverte) : ainsi la base lexicale LEXCONN répertorie 328 connecteurs pour le français, donnant lieu à 428 emplois (un connecteur donné peut-être ambigu, par exemple "alors que" exprime la relation de discours Contraste ou Background). Les connecteur jouent un rôle important pour la compréhension de textes dans la mesure où ils signalent explicitement la (ou les) relations de discours liant deux portions de texte, libérant ainsi le lecteur d'un travail d'inférence. De ce fait, une mauvaise traduction de connecteur peut entraîner une compréhension difficile ou un contre-sens. Le RALI nous a fourni - au moyen de son nouveau concordancier bilingue français-anglais TransSearch qui utilise des algorithmes de "transpotting" - deux corpus de phrases alignées dont la partie française comporte les connecteurs "en effet" ou "alors (même) que", respectivement. Nous présenterons les résultats de l'annotation semi-manuelle que nous avons faite de ces corpus et une évaluation des correspondants anglais calculés par TransSearch.


Pour recevoir les annonces hebdomadaires par courriel, envoyez un message à l'adresse majordomo@iro.umontreal.ca

Liste des autres séminaires