Joie profonde, affreuse tristesse, parfait bonheur - "Quelques éléments pour une sémantique des adjectifs intensifs"

Francis Grossmann

Laboratoire LIDILEM -UFR des Sciences du Langage -Université Stendhal Grenoble III

Le 30 avril 2003 à 11 h 30


Même si les grammaires se sont surtout intéressées à l'intensité exprimée par les adverbes qui font varier le degré du verbe ou de l'adjectif, l'expression de l'intensité s'effectue linguistiquement grâce à des moyens lexicaux variés et concerne toutes les classes syntaxiques. L'intensité peut en effet porter sur les noms, en particulier sur un sous-ensemble de noms abstraits, que nous nommerons "noms intensifiables" et être exprimées par des classes spécifiques d'adjectifs. Dans cette présentation, je m'intéresserai aux différentes propriétés linguistiques des noms "intensifiables" et aux conditions nécessaires à l'établissement d'une typologie des adjectifs intensifs. La communication se fonde sur une analyse de corpus effectuée, avec Agnès Tutin, sur un extrait de 20 millions de mots issu de la base Frantext (romans de 1959 à 2000), et se centre sur les adjectifs intensifs associés à des noms d'émotion comme joie, bonheur, tristesse, chagrin, désespoir, peine. Le travail proposé met en évidence la diversité sémantique des intensifs adjectivaux associés aux noms choisis, et en propose une typologie, qui sera soumise à la discussion.


Pour recevoir les annonces hebdomadaires par courriel, envoyez un message à l'adresse majordomo@iro.umontreal.ca

Liste des autres séminaires