Difficultés rencontrées dans la conception de tests de vocabulaire destinés aux jeunes élèves

Dominic Anctil et Claudine Sauvageau (dominic (point) anctil <at> umontreal (point) ca)

OLST, Département de linguistique et de traduction

Le 8 mai 2019 à 11 h 30

Salle C-9019, Pavillon Lionel-Groulx


Les réflexions présentées ici découlent d’un projet mené l’an dernier dans quatre classes d’éducation préscolaire, qui visait sur l’exploitation en classe de la lecture interactive d’albums jeunesse pour développer le langage oral des élèves, notamment leur vocabulaire. Afin de mesurer les apprentissages lexicaux des élèves, nous avons développé des tests portant sur les mots ciblés lors des lectures, ce qui a fait émerger plusieurs questionnements d’ordre méthodologique. Tout d’abord, comme les enfants du préscolaire ne savent pas lire, les tests doivent être menés à l’oral et de façon individuelle, ce qui alourdit considérablement le temps de passation. De plus, les consignes doivent être formulées très simplement et proposer des tâches à la portée des élèves. La distinction entre les emplois réceptifs et expressifs des mots est aussi à considérer, ce qui implique à la fois des tâches d’explication du sens des mots (compréhension/réception), mais aussi de restitution de leur forme dans des contextes induisant l’utilisation des mots ciblés (production). L’évaluation de la qualité des réponses des élèves soulève aussi certains problèmes. Nous présenterons les tests que nous avons utilisés dans le cadre du projet et illustrerons leurs limites afin d’ouvrir une discussion sur l’élaboration d’outils pour mesurer les acquisitions lexicales chez les élèves prélecteurs, tant dans une perspective de recherche que dans une perspective d’enseignement.


Pour recevoir les annonces hebdomadaires par courriel, envoyez un message à l'adresse majordomo@iro.umontreal.ca

Liste des autres séminaires