Implémentation des fonctions lexicales pour la génération automatique de texte multilingue

Florie Lambrey (florie (point) lambrey <at> umontreal (point) ca)

OLST, Département de linguistique et de traduction

Le 17 juin 2015 à 11 h 30

Salle C-9019, Pavillon Lionel-Groulx


Cette présentation porte sur le développement du module de lexicalisation d'un générateur automatique de texte multilingue, dans le cadre d'un projet de maîtrise.

Pour concevoir des générateurs automatiques de texte génériques qui soient facilement réutilisables d'une langue et d'une application à l'autre, il faut modéliser les principaux phénomènes linguistiques qu'on retrouve dans les langues en général. Cependant, les langues naturelles sont constituées en grande partie de collocations, des groupes de mots apparaissant fréquemment ensemble comme "grippe carabinée", "peur bleue" ou "désir ardent", où un sens (ici, l'intensité) ne s'exprime pas de la même façon selon l'unité lexicale qu'il modifie. Le traitement des collocations demeure problématique pour le TAL en raison de leur caractère arbiraire. En Théorie Sens-Texte, on modélise les collocations à l'aide des fonctions lexicales qui correspondent à des patrons récurrents de collocations. En l'occurrence, dans les exemples donnés ici, on retrouve un même lien d'intensification entre la base et le collocation que l'on peut représenter par la fonction lexicale Magn: Magn(grippe)=carabinée, Magn(peur)=bleue, etc.

L'objectif de ce travail est donc de modéliser les fonctions lexicales sous forme de règles pour ensuite les intégrer dans le module de lexicalisation d'un générateur automatique de texte multilingue générique.


Pour recevoir les annonces hebdomadaires par courriel, envoyez un message à l'adresse majordomo@iro.umontreal.ca

Liste des autres séminaires