Les fonctions lexicales en LFG

François Lareau (francois (point) lareau <at> umontreal (point) ca)

OLST, Département de linguistique et de traduction

Le 18 septembre 2013 à 11 h 30

Salle C-9019, Pavillon Lionel-Groulx


Je parlerai d'un projet de génération automatique de textes en Arrernte, une langue aborigène australienne, sur lequel j'ai travaillé à l'Université Macquarie. Dans le cadre de ce projet, nous nous sommes intéressés au traitement des collocations, comme "prendre une décision", "porter attention", "pluie torrentielle", etc. Ces expressions semi-compositionnelles requièrent un traitement spécial dans le dictionnaire, et la théorie Sens-Texte propose un outil particulièrement bien adapté à cette tâche: les fonctions lexicales. Or, notre système est construit sur la plateforme Xerox Linguistic Environment (XLE), lui-même basé sur la Grammaire Lexicale Fonctionnelle (LFG). Nous avons donc redéfini les fonctions lexicales dans ce formalisme. C'est sur ce problème que portera mon exposé. Dans un premier temps, je présenterai brièvement le projet dans son ensemble, et je mentionnerai quelques problèmes liés au traitement automatique des langues aborigènes. Ensuite, je caractériserai succinteement le phénomène des collocations, et je présenterai les fonctions lexicales. Je poursuivrai par une introduction au formalisme LFG, avant de montrer comment les fonctions lexicales peuvent être exprimées dans ce formalisme en utilisant la "glue semantics" (basée sur la logique linéaire). Enfin, je montrerai comment cette solution s'implémente dans la plateforme XLE, et je terminerai avec une discussion des problèmes rencontrés et des questions laissées en suspens.


Pour recevoir les annonces hebdomadaires par courriel, envoyez un message à l'adresse majordomo@iro.umontreal.ca

Liste des autres séminaires