Lexicographie et traduction : dictionnaires bilingues (et/ou) d'apprentissage

Ilan Kernerman (ilan <at> kdictionaries (point) com)

K Dictionaries

Le 9 juin 2010 à 11 h 30

Salle C-9019, Pavillon Lionel-Groulx


Depuis son apparition dans les années 1940, le dictionnaire d’apprentissage monolingue de l’anglais a établi de nouvelles normes en lexicographie pédagogique, et il a continué à innover et à influencer toute la lexicographie contemporaine au cours du 20e siècle. Issu de la méthode directe en enseignement des langues étrangères, qui prône l’immersion totale dans la langue cible, ce dictionnaire se caractérisait principalement par la sélection d’un vocabulaire restreint, le reflet d’un usage simplifié de la langue et la présentation d’information grammaticale. Plus tard, il a été le premier à faire appel aux corpus et à intégrer d’autres innovations dictionnairiques. Graduellement, ce genre s’est imposé comme le prototype idéal du dictionnaire d’apprentissage, tandis que le dictionnaire bilingue était souvent considéré comme inférieur et mal adapté aux besoins des apprenants non natifs. Les problèmes principaux soulevés par cette optique résident dans le fait que ce dictionnaire monolingue « idéal » est devenu très complexe et ne peut que combler les besoins d’une minorité d’apprenants de niveau avancé; de plus, il ne peut faire appel ni à la langue maternelle de l’apprenant moyen ni à son bagage culturel, qui sont pourtant fondamentaux dans le processus d’acquisition d’une langue étrangère. Ainsi, le dictionnaire bilingue, même s’il est a priori dépourvu d’aspects didactiques, et malgré ses imperfections quant aux aspects traductionnels, est resté en pratique un outil privilégié pour les apprenants. Afin de combler ces lacunes, un nombre de modèles ont été proposés depuis les années 1980, contribuant à la conception de dictionnaires bilingues d’apprentissage qui tentent de combiner les avantages du dictionnaire pédagogique monolingue et ceux du dictionnaire bilingue généraliste, tout en évitant leurs inconvénients. Dans cette présentation, je passerai en revue certains de ces modèles et je m’attarderai sur les rapports entre la traduction et la lexicographie.


Pour recevoir les annonces hebdomadaires par courriel, envoyez un message à l'adresse majordomo@iro.umontreal.ca

Liste des autres séminaires